IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

YouTube augmente les prix Premium dans plusieurs pays, juste après une répression contre les bloqueurs de pubs
. Contourner sa restriction devient de plus en plus difficile

Le , par Stéphane le calme

40PARTAGES

11  0 
YouTube, la plateforme de vidéos en ligne appartenant à Google, a décidé d’augmenter les prix de son abonnement payant Premium dans plusieurs pays, dont les États-Unis, le Canada, le Royaume-Uni et l’Australie. Cette hausse intervient alors que YouTube mène une campagne mondiale contre les utilisateurs de bloqueurs de publicités, qui violent ses conditions d’utilisation. Les abonnés existants commenceront à voir les nouveaux tarifs lors de leur prochain cycle de facturation, bien que la société fasse quelques concessions dans certaines régions.

YouTube a lancé un front mondial contre les extensions de blocage des publicités, en menant désormais à grande échelle une petite expérience commencée en juin.

Depuis l'annonce de cette « expérience » plus modeste, les bloqueurs de publicités tels qu'Adblock Plus ont cherché des moyens de continuer à servir les utilisateurs sur YouTube, mais cela deviendra de plus en plus difficile à mesure que Google renforcera ses efforts de blocage des bloqueurs de publicités.

« En fin de compte, nous savons à quel point il est important pour nos utilisateurs d'accéder gratuitement à une expérience YouTube sans publicité », lit-on dans un billet publié par Adblock Plus le 13 octobre.

Les utilisateurs de YouTube ont utilisé les réseaux sociaux pour exprimer leur indignation face à la guerre accrue menée par YouTube contre le blocage des publicités, soulignant des éléments telles qu'une quantité « ridiculement élevée » de publicités, y compris des publicités offensantes et « intrusives », un dégoût flagrant pour les publicités et le fait que même les abonnés YouTube Premium sont toujours soumis aux vidéos avec une section dédiée au sponsor des créateurs de vidéos.

Mais la principale source de revenus de YouTube est la publicité et Google compte bien en profiter

Dans son mouvement pour lutter contre les bloqueurs de publicités, YouTube a évoqué son engagement à maintenir un écosystème publicitaire durable. Sur une page de support, la filiale d'Alphabet affirme qu'en décourageant l’utilisation des bloqueurs de publicités, YouTube vise à garantir que les créateurs de contenu reçoivent une rémunération équitable pour leur travail et que les utilisateurs puissent continuer à profiter d’un large éventail de vidéos sans interruption.

Un message renforcé par son responsable de la communication de YouTube, Christopher Lawton, qui soutient que « l’utilisation de bloqueurs de publicités » viole les conditions de service de la plateforme, ajoutant que « les publicités soutiennent un écosystème diversifié de créateurs dans le monde et permettent à des milliards d’accéder à leur contenu préféré sur YouTube ».

La montée en puissance des bloqueurs de publicités pose un défi important aux plateformes numériques qui dépendent des revenus publicitaires. Les bloqueurs de publicités empêchent l’affichage des annonces, ce qui a un impact sur les flux de revenus des créateurs de contenu et des plateformes. Par conséquent, les efforts de YouTube pour résoudre ce problème visent à protéger la viabilité de son modèle économique tout en offrant une expérience équitable et agréable pour les créateurs et les utilisateurs.

Une alternative que YouTube propose est YouTube Premium, un service par abonnement qui offre une expérience de visionnage sans publicité. En incitant les utilisateurs à essayer YouTube Premium, la plateforme propose une solution aux préoccupations liées aux bloqueurs de publicités tout en offrant des avantages supplémentaires comme le visionnage hors ligne, la lecture en arrière-plan et l’accès à du contenu exclusif. Cette approche s’aligne sur l’objectif de YouTube de diversifier ses sources de revenus et de réduire sa dépendance uniquement aux revenus publicitaires.

Une augmentation des prix de l'abonnement Premium dans certains pays

Depuis le 1er novembre, YouTube Premium connaît une augmentation des prix également en Argentine, en Autriche, au Chili, en Allemagne, en Pologne et en Turquie. Cela s'applique aux forfaits individuels, familiaux et étudiants pour YouTube Premium et YouTube Music Premium.

En Australie, Google a mentionné qu'il s'agissait de la « toute première augmentation de prix » pour l'abonnement Premium. La société prolonge sa concession de prix « pendant trois mois supplémentaires » pour les consommateurs payant le tarif le plus ancien et le plus bas de 11,99 dollars australiens.

Les abonnés existants commenceront à voir les nouveaux tarifs lors de leur prochain cycle de facturation. Dans son annonce par courriel, YouTube déclare qu'il ne « prend pas ces décisions à la légère » et affirme que l'augmentation des prix lui permettra de « continuer à améliorer le service Premium et à soutenir les créateurs et artistes que vous regardez sur YouTube ».

Cette augmentation des prix se produit de manière fragmentaire en Europe, en Asie-Pacifique et en Amérique du Sud, plutôt que d’augmenter les prix dans tous les pays d’une région.

Si vous souhaitez sauter dans le train YouTube Premium, il serait moins cher pour les utilisateurs Apple de s'y abonner directement en ligne au lieu de passer via l'App Store. Les utilisateurs d'Android verront les mêmes prix en ligne et dans l'application YouTube, vous pourrez donc vous abonner à partir de n'importe quel point.

Cette augmentation intervient alors que YouTube tente de dissuader les utilisateurs de recourir aux bloqueurs de publicités, qui privent la plateforme de sa principale source de revenus. Depuis juin 2023, YouTube affiche un message aux utilisateurs qui ont activé un bloqueur de publicités, leur demandant soit d’autoriser les annonces sur YouTube, soit de s’abonner à YouTube Premium. Ceux qui refusent de se conformer à cette demande peuvent se voir bloquer l’accès aux vidéos après trois avertissements.


Une stratégie mal accueillie par les internautes

Pour certains, l'augmentation des prix était prévisible :

Je vois que les gens ne se rendent pas compte de ce qui se passe. Ce n’est pas un hasard si toutes ces entreprises augmentent les prix et rendent leurs produits moins accessibles, à moins que chaque utilisateur ne paie. C'était le plan depuis le début pour ces services d'abonnement, de commencer à bas prix (trop bon marché pour la rentabilité), d'amener autant d'utilisateurs à adhérer et à devenir « accros » à votre service, puis après des années, commencer à sévir contre le partage de mots de passe, empêcher les gens d'utiliser le blocage des publicités, en plaçant de nombreuses fonctions de base derrière un mur payant et bien sûr en augmentant les prix afin qu'ils puissent enfin commencer à être un peu rentables.

Je suis sûr que les prix continueront d’augmenter de plus en plus jusqu’à ce que nous payions plus qu’avec le câble, beaucoup plus. Et comme nous ne pouvons pas partager de mot de passe et regarder uniquement chez nous, ce sera essentiellement comme avoir à nouveau le câble, vous ne pourrez littéralement regarder qu'à la maison même si la technologie permet de regarder n'importe où.
D'autres estiment que les créateurs de contenu ne peuvent pas avoir le beurre, l'argent du beurre et la crémière :

Si YouTube insiste là-dessus, alors les créateurs de contenu feraient mieux d'arrêter de faire plusieurs spots de sponsoring au cours de leurs vidéos. Vous ne pouvez pas avoir les deux.
D'autres suggèrent de passer à une autre plateforme :

3ème option... Ne regardez pas YouTube
Certains indiquent que Chrome, le navigateur développé par Google, bloque déjà les extensions bloqueuses de publicité. Si l'expérience est généralisée, étant donné que des bloqueurs de publicités fonctionnent sous d'autres navigateurs à l'instar de Firefox, il serait légitime de se demander si Google ne se tire pas une balle dans le pied en adoptant cette stratégie au niveau du navigateur.

Sources : support YouTube, AdBlock Plus

Et vous ?

Que pensez-vous de la hausse des prix de YouTube Premium ? Est-ce que cela vous incite à vous abonner ou au contraire à vous désabonner ?
Trouvez-vous que les publicités sur YouTube sont trop nombreuses, trop longues ou trop intrusives ? Quels types de publicités accepteriez-vous de regarder ?
Utilisez-vous un bloqueur de publicités sur YouTube ou sur d’autres sites web ? Si oui, pourquoi ? Si non, pourquoi pas ?
Quelles sont les alternatives à YouTube que vous utilisez ou que vous envisagez d’utiliser ? Quels sont leurs avantages et leurs inconvénients par rapport à YouTube ?
Comment YouTube pourrait-il améliorer son service et son écosystème pour satisfaire à la fois les créateurs, les annonceurs et les utilisateurs ?
Sur quel navigateur regardez vous des vidéos YouTube ? Avez-vous rencontré un problème avec l'utilisation des extensions de blocage de publicité si vous êtes sur Chrome ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Delias
Modérateur https://www.developpez.com
Le 02/11/2023 à 23:25
Pour ma part toujours pas bloqué, Google a-t-il compris à ma configuration et à mon usage qu'il me perdra?

La prochaine fois, c'est quoi? Réduire ou limiter les prestations du compte Google si ce dernier tente d'accéder à YouTube avec un AdBlock? Car plus au mois au moment de la première news de ce fil, les recommandations en mode non-logué se sont fortement dégradées, comme s'il tentait de me pousser à me loguer pour m'identifier.

Ne consultant que des sites plutôt sérieux, j'ai été l'un des derniers parmi mon entourage a installer un AdBlock, principalement à l'arrivée des pubs malveillantes (dont une sur mobile par un forum de forumactif qui m'a bien fait chier jusqu'à ce que j'ai accès à mon PC pour chercher la méthode de la virer)... C'est plus ou moins en même temps que Youtube a commencer à augmenter la dose... Puis aussi avec un ordi qui ramait plus pour 2 pages web avec des pubs que pour faire tourner Factorio, ou Tomb Raider...

À vouloir trop tirer sur le filon ils ont braqués la majorité des utilisateurs, un retour en arrière est impossible. A mon avis, ça va être de plus en plus le jeu du chat et de la souris... voir un certain retour en arrière de ce qui sera proposé sur le net car plus difficile à financer.

Delias
8  1 
Avatar de steel-finger
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 04/11/2023 à 14:24
@abriotde YouTube qui n'abuse pas des pubs, laisse-moi rire .

Je suis d'accord, ils ont besoin d'un moyen de financement, le problème, il abuse. Sur YouTube, on trouve : des liens sponsorisés, 4, à 5 pubs sur une vidéo de 10 min. C'est pour ça que les gens utilise des bloqueurs de pub.

Moi, je serais totalement d'accord de désactiver mon bloqueur, si je sais qu'une partie de la pub regardée est reversé au créateur de contenu que je regarde. Bien-sûr tant qu'il n'abuse pas !
6  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 04/11/2023 à 23:30
Citation Envoyé par abriotde Voir le message
J'ai envie de dire, si vous n'êtes pas content, allez voir ailleurs...
Ça c'est valable pour les créateurs (encore que, YT est presque obligatoire pour avoir de la visibilité), pas pour les spectateurs. Si on apprécie le travail d'un créateur mais que ce créateur ne poste que sur YT, on va voir le travail de ce créateur, on ne va pas "voir YT". Un internante qui consulte une vidéo YT consulte une vidéo d'un créateur, il n'est pas client de YT ; par contre YT tente de faire croire ça, ce qui prouve que cette plat-forme est toxique par le rajout d'un intermédiaire qui prend la majorité du fric (et en plus monopolistique), un peu comme les maisons de publication d'articles scientifique (voir l'affaire Sci-Hub)

Dans beaucoup de cas, y compris au niveau professionnel, on n'a pas vraiment le choix d'aller consulter une vidéo posté sur YT.

De plus, on peux aussi avoir une raison morale de ne pas reverser de l'argent à YT ; par exemple, je refuse de verser quoi que ce soit depuis la période du covid, à cause de la censure extrêmement choquante de tout discours en opposition avec la politique de l'OMS. Selon les condition d'utilisation à l'époque, la politique covid de nombreux pays (Mexique, Argentine, Maroc, Madagascar, Inde) était censurable ; même affirmer que le covid pouvait se prévenir avec des complément alimentaire (alors que certains servent à renforcer l'immunité, dire que ça ne fonctionne pas sur le covid est totalement absurde) était interdit . Peut-être que je changerai d'avis en cas d'excuse publique sur cette censure.
6  1 
Avatar de der§en
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 05/11/2023 à 7:22
En, temps que « consommateur » de vidéo, si YT, arrive à m’empêcher de bloquer la pub sur son site, et bien adieu YT, je me contenterai de Odysee, mais hors de question de désinstaller ou de désactiver mes bloqueurs de pubs.
5  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 03/11/2023 à 20:10
Citation Envoyé par Fagus Voir le message
C'est clair, même thinkerview qui sont financés par tipee sont juste sur youtube pour la vidéo et leur site pour l'audio. Enfin, en tous cas ce sont les seuls liens depuis leur site.
ThinkerView possède aussi une instance Peertube : https://videos.thinkerview.com/

Techniquement, absolument rien n'oblige à utiliser Youtube. Le seul problème est que c'est obligé pour avoir de la visibilité, comme pour les autres RS dominant.
On est à une époque où la qualité d'un service web ne compte plus, car une fois que la popularité est là, le service peut être plus merdeux que tous les autre services, il gagnera quand même.
4  0 
Avatar de yahiko
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 05/11/2023 à 10:21
Voilà une bonne raison de switcher sur Firefox. Merci YouTube.
4  0 
Avatar de L33tige
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 07/11/2023 à 12:29
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
Pour financer les couts de youtube, si 9 utilisateurs sur 10 utilisent un addblocker, alors les 10% qui ne le font pas doivent se taper les pubs des autres, donc 10 pubs au lieu d'une
Oh, c'est donc incroyable que depuis que depuis qu'adblock est bloqué par youtube, les pubs se sont multipliées, vraiment c'est fou j'ai presque l'impression que ça n'à rien à voir du coup.
3  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/11/2023 à 10:29
Citation Envoyé par Jules34 Voir le message
A trop forcer les gens ils risquent plus de vider leur base d'utilisateur
Mais non, il n'existe pas vraiment d'alternative.
Les gens ont l'habitude d'aller sur YouTube c'est pas prêt de changer.
C'est là que sont les créateurs.

Si un vidéaste propose une vidéo sur un autre site que YouTube il touchera beaucoup moins d'audience.
Ce serait cool que Dailymotion explose, mais j'y crois pas trop pour le moment.
4  2 
Avatar de Escapetiger
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 05/11/2023 à 14:36
Citation Envoyé par yahiko Voir le message
Voilà une bonne raison de switcher sur Firefox. Merci YouTube.
Pour le contenu, on peut aussi se tourner vers PeerTube, évidemment moins fourni :
PeerTube (/piʁ.tjub/a en français ou /ˈpɪə tjuːb/b en anglais) est un logiciel libre d'hébergement de vidéo décentralisé permettant la diffusion en pair à pair, et un média social sur lequel les utilisateurs peuvent envoyer, regarder, commenter, évaluer et partager des vidéos en streaming. Il est créé en 2015 et est développé depuis 2017 par Framasoft. Il fonctionne sur le principe d'une fédération d'instances hébergées par des entités autonomes. Son objectif est de fournir une alternative aux plateformes centralisées telles que YouTube, Vimeo et plus récemment Twitch avec l'ajout de la prise en charge de la diffusion en direct.
(.../...)

Pour le navigateur, il existe également la branche open source multi-plateforme (Windows, Mac, Linux) * à expérimenter selon vos besoins:

En français:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Brave_...avigateur_web) *
Brave (navigateur web)

En anglais:
https://en.wikipedia.org/wiki/LibreWolf
LibreWolf

https://itsfoss.com/librewolf-vs-firefox/
LibreWolf vs Firefox: Comparing the Privacy Heroes of Open-Source Browsers

Ici sous LinuxMint, ces deux navigateurs en mode Navigation privée sont d'une efficacité redoutable à ce jour.

* [Edit]
Et pour les smartphones (téléphone mobile multi-fonction) sous iOS et Android avec le navigateur Brave
2  0 
Avatar de weed
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 07/11/2023 à 0:19
Citation Envoyé par Escapetiger Voir le message

Pour le navigateur, il existe également la branche open source multi-plateforme (Windows, Mac, Linux) * à expérimenter selon vos besoins:

En français:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Brave_...avigateur_web) *
Brave (navigateur web)

En anglais:
https://en.wikipedia.org/wiki/LibreWolf
LibreWolf
En plus de LibreWolf, il y a également le petit nouveau Mullvad, accès sécurité et .... qui se base sur Gecko (moteur de Firefox)
Même si le moteur Blink (Chromium) est libre, je pense qu'il faut essayer de privilégier la diversité pour éviter de se retrouver avec 70% de part de marché de Blink.

Citation Envoyé par jazard Voir le message

Si jamais vous avez une idée.
Cela me dérangerai assez de passer uniquement en mode invité (perte de temps et pas de favoris...) et également de changer de compte google/mail gmail que je possède depuis +20ans)

Merci à vous !!
Très surpris que tu ne puisses pas visualiser en te connectant, en désactivant les antipubs. Je ne comprends pas

Par contre mon conseil, ce ne serait pas de devenir dépendant à une plateforme si elle ne te convient plus. On dit pour l'investissement de ne pas mettre tous ses oeufs (tes mails, tes favoris avec Youtube) dans le même panier et je pense que cela peut s'appliquer également pour l'informatique en général.

Par exemple, pour tes favoris, rien ne t'empêche de les exporter et de les importer sur un autre navigateur comme Firefox (indépendant de Google), ou même d'utiliser un gestionnaire de mot de passe type keepassXC (et de synchroniser avec synchting si on veut synchroniser entre son téléphone et ordi).

Pour tes mails, tu as par exemple en équivalent de Gmail, en européens, tu as l'entreprise suisse Infomaniak qui propose les mêmes services. 25Go de cloud, de mail et la possibilité en quelques minutes de rapatrier tous ses mails. Leur système de migration est super bien fichu et simple. Après rien n'empêche de faire suivre tes mails de Gmail vers infomaniak pour ne rien perdre.
2  0