IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La plupart des plus gros annonceurs ont cessé d'acheter des publicités sur Twitter/X d'Elon Musk
Selon des données qui semblent contredire les propos tenus par la PDG de l'entreprise Linda Yaccarino

Le , par Stéphane le calme

11PARTAGES

5  0 
Depuis que Elon Musk a racheté Twitter en octobre 2022 et l’a rebaptisé X, le service de médias sociaux a connu une chute vertigineuse de ses revenus publicitaires.
Une écrasante majorité des annonceurs les plus dépensiers au monde ont arrêté de faire de la publicité sur X après l'acquisition de la société par Elon Musk, selon de nouvelles données fournies par le cabinet de conseil en marketing Ebiquity.


Ebiquity, qui travaille avec 70 des 100 annonceurs les plus dépensiers, selon la société d'études médiatiques COMvergence, a déclaré que seulement deux de ses clients avaient acheté des publicités sur X le mois dernier. C'était une baisse par rapport aux 31 marques enregistrées en septembre de l'année dernière, avant le rachat de Twitter par Musk en octobre. Le nombre de clients Ebiquity faisant de la publicité sur X n'a cessé de diminuer depuis, selon les données.

Ebiquity n'a pas nommé ces annonceurs. Les clients d'Ebiquity comprennent Google, Walmart, Vodafone et General Motors, selon de récents documents financiers. La société a tiré ses données X de son unité de solutions de médias numériques, grâce à laquelle elle rassemble des données sur les investissements dans les médias numériques auprès des agences et des plateformes.

« Il s'agit d'une baisse que nous n'avons jamais vue auparavant pour aucune plateforme publicitaire majeure », a déclaré Ruben Schreurs, directeur de la stratégie d'Ebiquity.


Une analyse qui semble contredire les propos tenus récemment par Linda Yaccarino

Linda Yaccarino, PDG de X, a déclaré lors d'une récente interview que la plateforme devrait atteindre le seuil de rentabilité au début de l'année 2024.

« Maintenant que je me suis immergée dans l'entreprise et que nous avons une bonne vision de ce qui est prévisible, il semble que nous ferons des bénéfices au début de l'année 2024 », a déclaré Linda Yaccarino sur la scène de Code Conference, un événement annuel qui réunit les principaux dirigeants du monde de la technologie et des affaires pour discuter de l'avenir. Lors de l'interview, Yaccarino, ancienne responsable des ventes publicitaires de NBCUniversal, a été confrontée à des questions sur sa capacité à reconstruire l'activité publicitaire de la plateforme de médias sociaux après les difficultés rencontrées par le propriétaire de l'entreprise, Elon Musk.

Yaccarino a cité quelques points positifs qui pourraient conduire X vers le seuil de rentabilité. Elle a déclaré que 90% des 100 plus gros annonceurs sont revenus sur la plateforme au cours des douze dernières semaines seulement. Le chaos né des premières décisions de Musk avait poussé des dizaines d'annonceurs de premier plan à quitter la plateforme. À en croire Yaccarino, les annonceurs semblent revenir progressivement, pendant que X retrouve une certaine forme de stabilité. Musk a tweeté en septembre que les recettes publicitaires de X aux États-Unis avaient baissé de 60%, sans préciser la période concernée ni les causes à l'origine de cette baisse.

Alors que certaines entreprises, dont le groupe alimentaire Mondelez International et la société pharmaceutique Eli Lilly, sont revenues sur la plateforme, d'autres sont hésitantes, à cause de l'agitation qui règne autour du site. Yaccarino a pris la parole environ une heure après que Yoel Roth, ancien responsable de la confiance et de la sécurité chez Twitter, a déclaré dans une interview lors de la même conférence que la plateforme est moins sûre pour les annonceurs qu'elle ne l'était auparavant. « Ils vont avoir besoin de preuves de progrès en matière de sécurité que Twitter ne peut pas fournir », a-t-il déclaré à propos des spécialistes du marketing.

Roth a déclaré que Twitter n'était pas parfait avant la prise de contrôle par Musk. Selon lui, il y avait d'énormes problèmes de sécurité et l'entreprise essayait de suivre des règles et des principes pour résoudre ces problèmes de manière systématique. « Et tout d'un coup, cela n'a plus existé », a déclaré Roth. Lorsqu'on lui a demandé de réagir aux déclarations de Roth, Yaccarino a déclaré que ce dernier ne la connaissait pas, qu'elle ne connaissait pas Roth et que la version de Twitter pour laquelle il travaillait n'existait plus. Par ailleurs, X a également réduit ses effectifs à 1 500 personnes, mais n'a toujours pas payé d'indemnités aux milliers d'employés licenciés.

À ce propos, l'entreprise est visée par de nombreux recours collectifs. De récents rapports ont souligné que X doit faire face à plus de 2 000 demandes d'arbitrages et que ces demandes représentaient plus de 3,5 millions de dollars rien qu'en frais de dossier. Musk, qui a jusque-là manqué de flexibilité sur la question des indemnités des employés licenciés, aurait finalement accepté de négocier. Shannon Liss-Riordan, l'avocate qui représente les anciens employés de X dans cette procédure, affirme que l'entreprise souhaite entamer une médiation avec eux dans le cadre d'une tentative globale de règlement de toutes les plaintes qu'ils ont déposées.

Pourquoi les annonceurs boudent-ils Twitter/X ?

Les raisons de ce boycott publicitaire sont multiples. Tout d’abord, les changements radicaux apportés par Musk à X ont suscité la controverse et l’inquiétude parmi les utilisateurs, les médias et les régulateurs. Musk a changé le logo emblématique de l’oiseau en un “X”, ainsi que le nom de l'application.

Ce changement radical dans le nom et le logo fait partie d’un plan ambitieux de Musk, qui a racheté Twitter pour 44 milliards de dollars en octobre 2022, de transformer le réseau social en une « application tout-en-un » qui offrirait des services variés comme la messagerie, la vidéo, l’audio, les paiements et le commerce. Selon Musk, le choix du “X” vise à « incarner les imperfections en nous tous qui nous rendent uniques ».

Ce rebranding a donné lieu à quelques problèmes. Nous pouvons par exemple rappeler qu'il a conduit au blocage du site en Indonésie en vertu des lois strictes du pays limitant la pornographie et les jeux d'argent. Le ministère de la Communication et de l'Informatique du pays d'Asie du Sud-Est a déclaré que le blocage concernait le domaine "X.com", qui avait auparavant été utilisé pour héberger du contenu qui violait les lois de la nation à majorité musulmane contre le contenu « négatif » à l'instar du contenu pour adultes, selon à Al Jazeera. Le nombre de téléchargements a également baissé, l'hypothèse d'Eric Seufert, un stratège média qui dirige la plateforme Mobile Dev Memo, étant que si les utilisateurs les plus connectés sont au courant du changement de nom de Twitter en X, la plupart des consommateurs ne le sont pas, et leurs recherches pour “Twitter” sur les plateformes renvoient des résultats qui ne sont pas du tout évocateurs de Twitter.

Les comptes précédemment suspendus, rétablis au gré du nouveau patron

Peu de temps après avoir pris le contrôle du réseau social, Elon Musk a déclaré qu'il ne rétablirait aucun compte suspendu définitivement tant que la société n'aurait pas mis en place et convoqué un conseil de modération de contenu avec « des points de vue très divers ». Après trois semaines à la tête de Twitter, Elon Musk n’avait toujours pas mis en place ce fameux conseil éthique. D'ailleurs, il prenait les décisions importantes lui-même, directement ou sous couverture.

C'est dans ce contexte qu'il a lancé un sondage, disant à ses abonnés sur Twitter : « Réintégration de l'ancien président Trump », en leur proposant de répondre « oui » ou « non ». À la suite de ce sondage, le « Oui » l'a emporté par une mince marge de 52 % à 48 %. Par la suite, il a écrit « Vox Populi, Vox Dei » (littéralement « la voix du peuple est la voix de Dieu »). Quelques minutes après le message d'Elon Musk, le compte de Donald Trump était de nouveau visible.


Les employés

Peu de temps après sa prise de fonction, Twitter a licencié sans préavis 50% de ses employés, y compris les employés de l'équipe de confiance et de sécurité, selon le responsable de la sécurité et de l'intégrité de l'entreprise, Yoel Roth : « La réduction de nos ressources humaines d'hier a touché environ 15 % de notre organisation Trust & Safety (contre environ 50 % de licenciements à l'échelle de l'entreprise), notre personnel de modération de première ligne subissant le moins d'impact ».

Après avoir licencié près de 3 700 personnes, Twitter s'est adressé à des dizaines d'employés qui ont perdu leur emploi et leur a demandé de revenir.

Certains de ceux à qui on demande de revenir ont été licenciés par erreur, selon des personnes familières avec les décisions. D'autres ont été licenciés avant que la direction ne se rende compte que leur travail et leur expérience pourraient être nécessaires pour créer les nouvelles fonctionnalités envisagées par Musk, ont-elles assuré.

Le personnel restant a reçu l'ordre de travailler 84 heures par semaine et les managers ont dormi au bureau le week-end. Des ingénieurs de Tesla, en qui Elon Musk a confiance, son venu dans les locaux de Twitter pour analyser le code de leurs confrères, même si leurs compétences acquises en travaillant sur Autopilot et d'autres logiciels et matériels Tesla ne chevauchent pas directement les langages et les systèmes utilisés pour construire et entretenir Twitter / X.

X demande aux annonceurs de dépenser 1 000 $ par mois sous peine de perdre leur badge doré

Après avoir annoncé son changement de marque en X, Twitter a décidé de faire pression sur les annonceurs dans le but d'augmenter ses résultats. La dernière stratégie de l'entreprise pour augmenter ses revenus, selon le Wall Street Journal, est de demander aux marques de dépenser au moins 1 000 dollars par mois en publicités afin de maintenir leur statut vérifié sur la plateforme.

Répondant à un tweet sur le rapport du Wall Street Journal, Musk a déclaré que le coût « modérément élevé » est une mesure préventive pour aider à réduire le nombre d'escrocs créant « des millions de comptes » sur la plateforme. Musk a ajouté que les marques pourraient plutôt choisir de payer 1 000 $ par mois pour le badge d'organisation vérifié de l'entreprise.

Ou ils peuvent simplement payer 1 000 $/mois pour un abonnement d'organisation vérifié avec la possibilité de transmettre cette autorité organisationnelle aux affiliés. Cela est plus que rentable en termes de portée organique.

La raison des 1 000 $/mois est de fixer une barre modérément élevée pour être une organisation vérifiée, de sorte qu'une organisation doit être d'une taille non triviale pour se qualifier et rendre coûteuse la création de millions de comptes par les escrocs.

Bien que le tarif mensuel de 1 000 $ ne soit probablement pas un problème pour les grandes marques, le nouveau changement pourrait nuire aux petites entreprises qui ne veulent pas ou n'ont pas le budget supplémentaire à engager.

Source : Ebiquity

Et vous ?

Que pensez-vous de la décision de Elon Musk de racheter Twitter et de le transformer en X ?
Pensez-vous que X soit une menace pour la liberté d’expression et la démocratie ?
Trouvez-vous que X offre un service de qualité et une expérience utilisateur satisfaisante ?
Seriez-vous prêt à payer un abonnement pour utiliser X sans publicité ?
Quelles sont les alternatives à X que vous utilisez ou que vous envisagez d’utiliser ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Jules34
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 15/11/2023 à 13:47
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Je ne vois pas de similarité entre la lutte contre la pédophilie et la lutte contre l'antisémitisme.
Je veux pas rentrer dans le débat mais en l'occurrence c'est de la propagande de guerre, du même acabit que celle lancée contre la Russie pour justifier de la débâcle financière et bientôt humaine et sociale qu'on nous a fait et qu'on nous fait vivre autours de cette histoire alors que nous ne sommes à la base pas partie du conflit.

Le prétexte de l'antisémitisme est une manière détournée de nous forcer à accepter et justifier de l'action d'un état contre un autre.
5  2 
Avatar de lvr
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/12/2023 à 17:53
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Moi je reprend juste leur terme…
C'est toi qui sais... Moi je pencherais pour le petit mot de la fin du lien que tu avais posté:
Le terme «woke» est désormais utilisé par des personnalités à droite sur l’échiquier politique pour se moquer des causes dites «progressistes».
3  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/12/2023 à 14:03
Il avait prévu l'équilibre avant que son tarif pub au CPM soit divisé par 4 suite à la fuites des annonceurs.
Du coup avec des revenus divisés par 2 voir 4, que peut il faire pour revenir à l'équilibre ? virer tous le monde ? déjà fait...
Faire revenir les annonceurs en leur disant "d'aller se faire foutre" ? J'en doute...
Si j'ai bien compris il est parti pour perdre entre un et deux milliards par an dans les conditions actuelle, il va droit dans le mur.

Pour l'instant tout ce qu'il fait c'est de faire revenir tous les complotistes qui avaient été virés, tu parles d'une solution...
On va revoir refleurir les "la terre est plate" et "les US ne sont jamais allé sur la lune", c'est super
10  7 
Avatar de David_g
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 15/12/2023 à 16:00
Il y a tellement rien qui va dans ton post.
3  0 
Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 06/11/2023 à 17:55
Citation Envoyé par seedbarrett Voir le message
on a jamais eu autant de messages de haine, ce qui à été confirmé ce matin en voyant la france NUMERO 1 du continent en nombre de messages de haine.
C'est assez stupide comme remarque. X étant le même en France qu'ailleurs sur le continent, si c'est en France qu'il y a le plus de message de haine, c'est sans doute qu'il y a d'avantage de personnes qui les postes. Que ce soit avec 99% ou 0% de modération.
3  1 
Avatar de Prox_13
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 01/12/2023 à 9:46
J'étais plutôt impressionné de la témérité de Musk, jusqu'au moment où il tombe d'accord avec Netanyahu alors que ce dernier parle de déradicaliser un territoire qui ne leur appartient pas et dont ils sont la source originelle de radicalisation, parfait parallèle avec Vladimir Poutine qui "dénazifie" l'Ukraine après avoir instigué la guerre du Donbass.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Il s’est également rendu en Israël, où il a rencontré et parlé avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Lorsque Netanyahu a déclaré qu’il voulait « déradicaliser » et « reconstruire » Gaza, Musk a proposé son aide. Musk a déclaré à Sorkin sur scène que sa visite en Israël était prévue avant ses tweets et ne faisait pas partie d’une « tournée d’excuses ».
Peut-être que Musk a touché un bon petit chèque israélien pour garder sa langue dans sa poche
3  1 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 15/12/2023 à 2:59
Citation Envoyé par ilyos Voir le message
Article totalement à charge, non professionnel et avec un parti pris flagrant.
Très décevant de la part de developpez.com
Elabore stp ça a l'air marrant

Donc tu trouves que c'est bien de virer 80% des employés, d'avoir changé le nom en X, de faire revenir les complotistes, d'empêcher les chercheurs de s'en servir, puis de dire aux annonceurs "d'aller se faire foutre ?"

Je dirais le contraire, pour une Fois qu'un rédacteur à les c... de publier la vérité, ça change du reste du net plus ou moins chiant et merdique. De plus tu l'a même pas lu l'article sinon tu aurais pas écris ce ramassis de conneries, d’ailleurs ton message est vide de tout contenu utile, c'est juste une vomissure.

Si tu l'avais lu, cet article comme tu dis n'est qu'une compilation d'articles déjà publiés et qui sont déjà publié dans le monde entiers par quasiment par tous les médias tout simplement, donc tout est exact.
Je pense que tu as juste des actions de sociétés d'Elon Musk il n'y a pas d'autres explications pour une telle mauvaise foi.
Ça me me fait penser à l'abruti qui venais défendre les escroqueries de Ponzi à la cryptomonnaie parce qu'il avais un portefeuille de cryptos, d'ailleurs on le voie plus depuis le scandale FTX, et que toutes les plateformes de cryto tombent les unes après les autres pour blanchiment et détournement de fond, il a disparu de la circulation, dommage j'aime bien les trolls
8  6 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 03/01/2024 à 15:45
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
3. Le seul élément qui pourrait poser problème à Musk, ce sont les prêts qu'il a obtenu auprès de banques pour acheter Twitter. Est-ce que la valeur de Twitter a été utilisée comme garantis? Si oui, il va devoir compenser avec d'autres de ses avoirs.
Ou le moment où il n'arrivera plus à payer le minimum pour le maintien de l'activité de Twitter (serveurs, employés, etc)
Personnellement la mort de Twitter ne m'attristerais pas franchement mais il me semble présomptueux de parier là dessus, Musk a eu pas mal d'échec pour l'instant mais il reste quelques tours dans sa manche.
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Les algorithmes ont été modifiés et maintenant Twitter n'est plus un outil de propagande
On est passé d'une propagande à une autre.
On est passé de Disney à Fox News.
Je trouve qu'il n'y a pas de quoi se réjouir, la merde a changé de couleur mais ça reste de la merde.
La conception de Twitter en fait un porte voix pour débiles, quoi qu'on fasse des débiles y auront plus de voix que M. Toulemonde. De là Twitter ne sera jamais un environnement d'échange ou d'information sain.
On peut s'en plaindre ou s'en réjouir, il est à peu près impossible de changer ça. Donc ça serait bien que Musk en fasse enfin quelque chose de différent.
2  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 26/02/2024 à 7:52
Citation Envoyé par GATEN Voir le message
Il a toujours été dit que Twitter (X) respecterait les lois locales, je ne vois pas où est la news
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
La plateforme, anciennement connue sous le nom de Twitter, n'a pas fourni de détails sur les suppressions, mais a déclaré jeudi qu'elle n'était pas d'accord avec cette mesure et qu'elle revenait à restreindre la liberté d'expression.
L'information est que:
1. Twitter a toujours dit qu'il respecterait les lois locales
2. Twitter continue d'avoir une position pro liberté d'expression
Ce qui l'oblige a faire des choses puis à les condamner, ce qui lui donne un ligne de conduite hypocrite.
2  0 
Avatar de seedbarrett
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 06/11/2023 à 16:58
Un an après son acquisition de X/Twitter, considéré vous que certains de ses objectifs cités en interview ont été atteint ? Pourquoi ?
C'est une catastrophe totale ce rachat, elon a réussi à saccager son site à 44 MILLIARDS. Il n'y a JAMAIS eu autant de bot (malgré qu'il se plaignait qu'il y en avait trop), on a jamais eu autant de messages de haine, ce qui à été confirmé ce matin en voyant la france NUMERO 1 du continent en nombre de messages de haine. Il y a également une mise en avant des utilisateurs payant, et le bien souvent c'est pour balancer des trucs racistes. Des plug in existent pour bloquer TOUS les comptes payant d'ailleurs. Il y a une baisse significative des utilisateurs, et s'ils continuent de trop se diversifier je vois pas qui va rester.

D'ailleurs que pensez-vous de ce réseau social et de la gestion d'Elon Musk ?
Je serais fier de m'être fait virer de l'entreprise avant l’œuvre de destruction du milliardaire. Aujourd'hui c'est passé d'une plateforme mettant en avant des gens que l'ont suit à une plateforme qui met en avant le discours qui fera le plus réagir, généralement le plus violent/idiot. Voyez les dégâts que facebook a pu faire, là c'est encore pire et beaucoup moins discret.
2  1