IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le comparateur de prix PriceRunner a annoncé qu'il poursuivait Google pour un montant d'environ 2,1 milliards d'euros
Alléguant que le géant américain a manipulé les résultats de recherche

Le , par Sandra Coret

73PARTAGES

11  1 
En novembre, Google a perdu son appel contre une amende de 2,42 milliards d'euros qui lui avait été infligée en 2017, selon laquelle l'utilisation de son propre service de comparaison de prix lui conférait un avantage déloyal par rapport à ses petits concurrents européens.

"Ils abusent toujours du marché dans une très large mesure et n'ont fondamentalement rien changé", a déclaré Mikael Lindahl, directeur général de PriceRunner, dans une interview.

PriceRunner, qui est en passe d'être racheté par la fintech suédoise Klarna, a déclaré qu'un procès qu'il a intenté en Suède visait à faire payer à Google une compensation pour les bénéfices qu'il a perdus en Grande-Bretagne depuis 2008, ainsi qu'en Suède et au Danemark depuis 2013.

Un porte-parole de Google a déclaré que l'entreprise défendrait la poursuite devant les tribunaux.

"Les changements que nous avons apportés aux annonces de shopping en 2017 fonctionnent avec succès [...]. PriceRunner a choisi de ne pas utiliser les annonces de shopping sur Google, et n'a donc peut-être pas connu les mêmes succès que les autres", a déclaré le porte-parole de Google.

Lindahl a déclaré que PriceRunner était prêt à se battre pendant de nombreuses années, qu'il avait obtenu des dizaines de millions d'euros de financement externe et qu'il avait mis en place des mesures dans le cas où il ne gagnerait pas.


L'amende infligée par la Commission européenne en 2017 était le résultat d'une enquête de sept ans déclenchée par des dizaines de plaintes selon lesquelles Google aurait faussé les résultats de recherche sur Internet pour favoriser son service d'achat, portant ainsi préjudice à ses rivaux et aux consommateurs.

La Commission a constaté que Google accordait systématiquement une place prépondérante à son propre service de comparaison de prix et rétrogradait les services de comparaison de prix rivaux dans ses résultats de recherche.

"Les consommateurs européens se sont vus refuser un véritable choix en matière de services d'achat pendant de nombreuses années et cette mesure constitue une étape pour faire en sorte que cela cesse maintenant", a déclaré un porte-parole de Klarna.

En novembre, Klarna a accepté d'acheter PriceRunner à la société d'investissement Creades pour 1,06 milliard de couronnes suédoises (124,36 millions de dollars).
L'opération devrait être conclue au cours du premier trimestre.

Idealo, le comparateur de prix d'Axel Springer, a ensuite poursuivi Google en 2019 pour 500 millions d'euros.

Sources : PriceRunner, Google

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
PriceRunner pourrait-il remporter ce procès ?

Voir aussi :

Le tribunal rejette l'amende antitrust de 1,2 milliard de dollars infligée par l'UE à Intel, une décision qui pourrait encourager Google à lutter contre trois lourdes amendes antitrust de l'UE

Antitrust : le Tribunal de l'UE confirme en appel l'amende de 2,4 Mds d'euros infligée à Google par la Commission européenne,, pour abus de position dominante sur la recherche en ligne

Google fait à nouveau appel pour faire annuler une amende de 2,8 milliards de dollars, infligée en 2017 pour l'utilisation de son propre service de comparaison de prix pour obtenir un avantage déloyal

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Escapetiger
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 09/02/2022 à 11:09
Citation Envoyé par weed Voir le message
Et Google ?
Gmail => Tous les conversations. Je pense que tu as entendu à plusieurs reprises que les employés ont accès aux comptes Gmails des utilisateurs
Google Search => toutes mes habitudes de recherches. De nos jours, on fait de plus de chose sur le net.

La localisation => Il y a eu un article racontant qu'un utilisateur expérimenté a pu remarquer que l'envoi de la géolocalisation, de son téléphone, continué à être envoyé même s'il avait désactivé le GPS. Cela avait fait scandale et Google avait avoué l'envoi de la géolocalisation.
Son excuse est que l'envoi de la géolicalisation, même sans le consentement de l'utilisateur, c'est pour le bien des utilisateurs pour avoir un service Gmap optimisé
Avec la localisation, on peut obtenir un paquet d'information sur un utilisateur et faire beaucoup de prédiction précise. Par exemple, la fréquence des allés et retour dans un hopital, on peut en déduire énormément de chose. Un utilisateur pour ensuite faire des prédictions.
Exemple : prédire que l'utilisateur travaille dans le milieu de la santé, un malade, ...
Pas top de ne pas en informé les utilisateurs à leur insu ...

Les voitures sont de plus en plus équipé de Android Car, pratique également pour suivre à la trace les trajets en véhicule

Consomation de média => ChromeCast ou Android TV

Et je ne parle pas des cables sous marins Google, qui sont habituellement géré par les FAI. Bonjour les problèmes de neutralité du net.
(.../...)

Comme je te dis, tu donnes plus que te donnes Google, ce n'est certe pas de manière numéraire mais en information.
Tout à fait,
On va rappeler le documentaire en français accessible sur la toile Nothing to Hide :
Le film aborde la question de la surveillance de masse et son degré d'acceptation par la population résumé par l'argument « je n'ai rien à cacher ». Le fil rouge du documentaire est une expérience d'espionnage volontaire mené sur Mister X, jeune comédien vivant à Berlin. Avec son accord, les métadonnées de son ordinateur et de son smartphone sont récoltées durant un mois à l’aide d’un logiciel espion, puis analysées par des chercheurs. Cela afin d'illustrer le fait qu'il est alors possible d'extraire de nombreuses informations personnelles à partir des services en ligne, réseaux sociaux et applications mobiles (Google, Facebook, WhatsApp, etc.). Cette expérience est entrecoupée d'interventions de lanceurs d'alerte, hackers ou victimes de la surveillance.
(.../...)
[spoiler]

NOTHING TO HIDE documentaire (français, 2017)
[/spoiler]
1  1