IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Il n'y a aucun changement dans les résultats commerciaux à l'arrêt des publicités sur Facebook et Google
Selon Augustine Fou, spécialiste du marketing numérique

Le , par Bill Fassinou

52PARTAGES

12  0 
Plusieurs entreprises font la promotion de leurs produits et services en ligne via Facebook et Google. Certaines d'entre elles dépensent même des millions de dollars à cet effet. Si les entreprises investissent autant en ligne, on se dit que c'est forcément parce qu'elles ont les résultats au bout du compte. Cependant, ce n'est pas toujours le cas. Dr Augustine Fou, un spécialiste du marketing numérique, a effectué une étude sur l'efficacité des publicités faites sur Google et Facebook en ligne. Les résultats sont pour le moins étonnants. Fou est parti d'une remarque.

Lorsque P&G, une multinationale américaine spécialisée dans les biens de consommation courante, a supprimé 200 millions de dollars de ses dépenses publicitaires numériques, elle n'a constaté aucun changement dans ses résultats commerciaux. Lorsque Chase a réduit la portée de ses programmes de 400 000 à 5 000 sites (soit une diminution de 99 %), les résultats commerciaux n'ont pas changé. Lorsque Uber a supprimé 120 millions de dollars de ses dépenses publicitaires numériques destinées à augmenter le nombre d'installations d'applications, le taux d'installation des applications n'a pas baissé pour autant.


Lorsque les grandes marques ont cessé de dépenser dans les publicités sur Google et Facebook, rien ne s'est produit. Plus loin encore dans le temps, en 2015, une grande société d'appareils médicaux a réduit de moitié ses dépenses publicitaires numériques et a vu les conversions rester les mêmes, et en 2012, eBay a cessé ses dépenses publicitaires pour les recherches payantes et n'a vu aucun changement dans les ventes provenant de ces sources.

Cela signifie-t-il que la publicité sur Google et Facebook ne fonctionne pas ?

Pour exemple, Fou fait remarquer que lorsqu'un propriétaire de petite entreprise faisant de la publicité sur Facebook a éteint le FAN (Facebook Audience Network), il a vu le nombre d'impressions publicitaires chuter d'environ 90 %. Il a également vu le nombre de clics chuter de manière spectaculaire et les prix CPM (coût pour mille) effectifs augmenter. Mais les ventes de sa musique et de ses marchandises ont repris, malgré le nombre de clics beaucoup moins élevé, la quantité d'impressions publicitaires achetées a diminué de 90 % et les dépenses publicitaires ont diminué. En outre, l'écart entre les clics signalés par la publicité sur Facebook et le nombre d'arrivées sur son site web, signalé par Google Analytics, a disparu. En d'autres termes, le nombre d'arrivées sur son site web a commencé à correspondre au nombre de clics signalés dans ses publicités Facebook.

Dans un autre exemple, le propriétaire d'une petite entreprise a lancé une campagne Google Adwords et a immédiatement constaté une augmentation spectaculaire du trafic sur son site. N'importe quel spécialiste du marketing serait ravi de constater à quel point les publicités numériques ont bien fonctionné et immédiatement, n'est-ce pas ? Eh bien, Pour Fou, ce n'est pas le cas. En regardant Google Analytics sur son propre site, l'entreprise a constaté une augmentation de 118 600 % du nombre d'appareils Android sur son site, et pas grand-chose d'autre. Et ces visiteurs Android étaient pour la plupart "rebondissants", c'est-à-dire qu'ils partaient après quelques secondes. Lorsqu'elle a décoché les cases à cocher qui permettaient de diffuser des annonces sur les "partenaires de recherche" et le "réseau d'affichage", elle a vu ce trafic Android anormal disparaître en grande partie. Cela a-t-il nui à ses ventes en ligne ? Non.

En résumé, Fou note que les grandes marques ont refusé de dépenser des millions de dollars en publicité numérique et n'ont vu aucun changement dans leurs résultats commerciaux. Les petites entreprises ont adapté leur marketing numérique et réduit le nombre d'impressions publicitaires, de clics et de trafic sur leurs sites, mais ont vu leur activité commerciale augmenter au lieu de diminuer.

Le marketing en ligne fonctionne, mais la grande majorité des impressions et des clics sur Google et Facebook proviennent de l'activité des robots

Pour Fou, une grande partie du problème de la publicité numérique aujourd'hui provient de l'obsession des spécialistes du marketing pour les grands chiffres. Mais un grand nombre de publicités et de clics ne se traduit pas par une augmentation de l'activité commerciale et des ventes. Il s'agit simplement de grands nombres dans les tableaux de bord et les feuilles de calcul. Les spécialistes du marketing pourraient dépenser beaucoup moins d'argent et obtenir les mêmes résultats commerciaux, ou bien dépenser l'argent de manière plus intelligente dans le numérique et obtenir encore plus de résultats commerciaux qu'aujourd'hui.

Voici ce que propose Fou. Certaines marques ont interrompu leurs dépenses publicitaires numériques en 2020, en raison de la pandémie. Si elles n'ont pas constaté de changement dans les résultats commerciaux, elles peuvent être très sélectives dans les dépenses qu'elles reprennent, car ces dépenses n'ont de toute façon pas contribué à l'augmentation des affaires. D'autres annonceurs ont réduit le nombre de sites web et d'applications mobiles diffusant leurs publicités en se conformant à une liste d'inclusion stricte. Cela empêche la grande majorité des faux sites et applications mobiles de sauter leurs budgets publicitaires numériques.

Enfin, Fou recommande que les annonceurs intelligents devraient mener des expériences plus contrôlées, comme l'a fait eBay en 2012, et se prouver quelle part de la publicité numérique génère réellement des résultats commerciaux supplémentaires, par rapport à la part des dépenses qui est simplement gaspillée pour l'activité des robots. Lisez l'article de la Harvard Business Review qui explique en détail comment eBay a mené l'expérience contrôlée : eBay vient-il de prouver que les annonces de recherche payantes ne fonctionnent pas ?

Grâce à ces expériences, les spécialistes du marketing ont fait en sorte que les petites et grandes annonces numériques leur conviennent mieux. Chase n'a pas eu besoin de montrer ses annonces sur 400 000 sites web, alors que montrer des annonces à des humains sur 5000 a donné les mêmes résultats. Les propriétaires de petites entreprises n'ont pas eu besoin d'acheter des millions d'impressions publicitaires, alors que l'achat d'un dixième de la quantité a permis de réaliser plus de ventes. Nulle part ailleurs la phrase "vous en avez pour votre argent" n'est plus applicable que dans le marketing numérique. Pour Fou, si vous achetez un grand nombre d'impressions publicitaires à bas prix par le biais de canaux programmatiques, vous vous faites probablement arnaquer au lieu de faire du marketing numérique.

Source : Augustine Fou

Et vous ?

Comment trouvez-vous l'étude de Fou ? Pertinente ou pas ?
Avez-vous fait la même remarque que Fou ?
Partagez-vous l'idée que la publicité sur Google et Facebook est en général inefficace ? Pourquoi ?

Voir aussi

Google lance de nouveaux services de publicité en ligne optimisés pour les dispositifs mobiles

Amazon permettra désormais à n'importe qui de répondre à vos questions sur Alexa, elle prévoit également des mécanismes pour « récompenser » les utilisateurs

Une montre connectée Apple perdue en mer pendant 6 mois est retrouvée en parfait état de fonctionnement et restituée à son propriétaire

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de MRSizok
Membre averti https://www.developpez.com
Le 06/01/2021 à 12:02
Quand tu veux tu cherches. Quand tu veux pas, on te propose, tu regardes pour une raison X, et tu pars.

L'humain est habitué à mater de la pub à longueur de journée. Alors sur une application qu'il connait par coeur....Il va juste scroll, scroll, scroll, oups j'ai cliqué, fermé, scroll, oh c'est marrant (clic), ferme, scroll, scroll....
4  0 
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 06/01/2021 à 17:36
Hello,

Rien de nouveau sous le soleil, malheureusement.

L'article d'e-Bay date de 2012/2013, et a montré que la publicité ciblée en ligne ne servait à rien. Fou refait la même chose en 2020, et arrive au même résultat. En attendant, Google et Facebook continuent d'être les plus grosses régies publicitaires et continuent d'amasser les données personnelles pour vendre toujours plus de pub, toujours plus cher.

Tant que les gens croieront qu'ils en ont pour leur argent, ces régies se porteront bien. Et ces entreprises étant spécialisées dans le fait de montrer que les annoceurs (qui sont leurs vrais client) en ont pour leur argent, tout va continuer.
3  0 
Avatar de Simplifi
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 06/01/2021 à 12:51
Dans le même genre, j'ai payé un huitième de page 500€ dans l'annuaire de mon école d'ingé.
Résultat: 0 téléphone, 0 mail, 0 demande de devis et bien sûr encore moins de commande ou de business
Et pourtant, les promoteurs vantent la très large diffusion ... bla...bla...
J'en pense que la pub est juste le meilleur moyen de filer un peu de fric aux copains (honnêtement bien sûr)
2  0 
Avatar de MRSizok
Membre averti https://www.developpez.com
Le 06/01/2021 à 13:55
@Simplifi : Faire de la vrai pub c'est surtout, augmenter son carnet client, ainsi que du bouche à oreille et de la satisfaction client. J'ai fait 10 ans de vente et je peux te confirmer qu'un affichage pub, vas te couter une blinde pour rien. Tu es un pro, il faut que tu t'approche du client. Ils viendront pas à toi. Ensuite, la seul pub qui te sera bénéfique, c'est ce qu'il pensera de toi. Tout le reste c'est que du Prestige, consolidation, affirmation.

Mise sur tes commerciaux...apprend le monde des affaires...fait une étude de marché...ça s'apprend... si tes motiver et que tu as du temps...crois mois tu trouvera de la clientèle plus facilement que en investissant 500 balles dans une page de com. Vos mieux un restaurant d'affaires à 100€ qui débouche, voir payer pour accèder à un cocktail d'affaire. Que 500 mal pensé.
2  0