Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

YouTube entre en guerre contre le bitcoin et la cryptomonnaie,
En retirant des centaines de vidéos liées à ces pièces numériques du site de partage de vidéos

Le , par Stan Adkens

59PARTAGES

10  0 
La relation difficile du géant de l’Internet Google avec le bitcoin et les autres cryptomonnaies a encore refait surface cette semaine, mais l’attaque de la veille de Noël est un "coup dur" pour les Youtuber de l’industrie. En effet, Google a retiré, le 24 décembre dernier, des centaines de vidéos sur le bitcoin et les cryptomonnaies de son site de partage de vidéos YouTube dans ce qui est qualifié d’une "crypto-purge", qui laisse un sentiment d’être injustement ciblé chez beaucoup de ceux qui partagent de telles vidéos sur la plateforme, a rapporté un Sylvain Saurel, développeur et blogger, dans un article d'opinion publié sur Medium.

Le géant de la recherche en ligne avait déjà banni de son moteur de recherche les publicités pour le bitcoin et les cryptomonnaies pendant trois mois en été 2018, ce qui a fait chuter le prix des bitcoins. Google avait alors rejoint la position de Facebook comme l'un des adversaires des cryptomonnaies sous prétexte de lutter contre le nombre croissant d'escroqueries. Mais en septembre 2018, Google était revenu sur sa décision de manière surprenante en autorisant à nouveau ces annonces sur son moteur de recherche. Quant à Facebook, sa décision a conduit à la création de sa propre cryptomonnaie Libra cette année.


Google a choisi la veille de Noël pour lancer une offensive de grande envergure contre l’industrie sur YouTube, allant même jusqu'à mettre fin définitivement aux chaînes YouTube de certains YouTubers, selon l'article. Les influenceurs utilisent YouTube pour démocratiser le bitcoin et les cryptomonnaies auprès du grand public en donnant des conseils d'investissement ou en présentant les concepts clés de l'industrie des cryptomonnaies.

Cependant, selon Forbes, YouTube a déclaré que la décision de bannir les vidéos de bitcoin et des cryptomonnaies de son site était une "erreur" et que les vidéos retirées seraient réintégrées. Un porte-parole de YouTube a déclaré au site de nouvelles sur les cryptomonnaies Decrypt qu’ « Avec le volume massif de vidéos sur notre site, parfois nous faisons le mauvais choix ». « Quand il est porté à notre attention qu'une vidéo a été retirée par erreur, nous agissons rapidement pour la réintégrer », a ajouté le porte-parole.

Cette crypto-purge de YouTube semble viser principalement les YouTubers ayant des canaux de taille moyenne allant de 10K à 500K abonnés, d’après l'article publié sur Medium. Des plateformes plus importantes, telles que CoinTelegraph ou CNBC, n’ayant pas été touchées par la purge. YouTube a décidé de supprimer la plupart de ces vidéos pour la raison générique de « contenu préjudiciable ou dangereux ».

L’un des Youtubers touchés par la purge, c’est Chris Dunn, qui compte quelque 210 000 abonnés sur la plateforme. Dunn a demandé une explication à YouTube via Twitter : « YouTube vient de supprimer la plupart de mes vidéos sur les cryptomonnaies en mentionnant des "contenus préjudiciables ou dangereux" et "vente de marchandises réglementées" », a écrit Dunn, ajoutant qu'il réalise des vidéos sur la plateforme depuis 10 ans et qu'il a accumulé 7 millions de vues.


Certains trouvent l’argument « contenus nuisibles ou dangereux » de Google insatisfaisant pour supprimer les vidéos

Le réseau YouTube est la propriété de Google et il peut donc se permettre de prendre des décisions arbitraires qui équivalent à de la censure sans que personne ne puisse intervenir. Selon l'article de Saurel, le manque de respect de Google pour les YouTubers qui sont à l'origine du succès de sa plateforme rappelle son attitude avec les développeurs Android qui voient leurs applications et comptes supprimés de la boutique Google Play Store en quelques heures.

Selon Forbes, pendant que Google a indiqué avoir supprimé des vidéos pour des raisons de "contenus préjudiciable ou dangereux" et "vente de marchandises réglementées", certains ont cherché une autre raison pour la purge, car ils ont trouvé insatisfaisantes celles avancées par YouTube. Mati Greenspan, le fondateur du groupe de recherche Quantum Economics, a écrit dans une note :

« Jusqu'à présent, Alphabet [la société mère de Google] n'a fait aucune tentative pour expliquer les raisons de l'élimination ». « Le premier instinct que beaucoup ont eu est qu'ils essayent peut-être de protéger le consommateur contre les escroqueries. Toutefois, cela n'aurait pas beaucoup de sens étant donné que Google et Facebook ont déjà eu une interdiction de publicité de cryptomonnaies l'année dernière qui a été annulée depuis longtemps, probablement en raison de la clarté de la réglementation aux États-Unis où il a été constaté que le bitcoin et l’éthereum ne sont ni des valeurs mobilières ni des escroqueries », a-t-il ajouté.


Greenspan a également écrit qu'il « boycotte maintenant officiellement YouTube » en raison de la crypto-purge, a rapporté Forbes.

La suppression de tout le contenu crypto sur YouTube est un coup dur pour l'industrie

En effet, YouTube joue un rôle important dans l'éducation du grand public sur le bitcoin et les cryptomonnaies. La suppression de ce support pédagogique est un coup dur pour l'industrie des cryptomonnaies et son adoption par le grand public. Ran NeuNer, animateur de l'émission CryptoTrader sur CNBC Africa, a déclaré sur Twitter :
« La suppression de tout le contenu crypto sur YouTube est un coup dur pour l'industrie ». « YouTube est l'endroit où l'on peut visionner des vidéos éducatives et le premier point de contact pour les nouveaux venus dans l'écosystème qui veulent apprendre les bases. En tant que communauté, nous devrions contester cela officiellement », a ajouté NeuNer.

La décision de Google de prendre des mesures contre les contenus liés aux bitcoin et autres cryptomonnaies sur sa plateforme YouTube a incité certains à réclamer une alternative. C’est le cas de Changpeng Zhao, fondateur et directeur général de la société de change de bitcoins et de devises cryptographiques Binance, qui a déclaré sur Twitter qu’ « Il est peut-être temps que la communauté de la cryptomonnaie lance sa propre plateforme de médias sociaux résistante à la censure ».


Selon Saurel, pour avancer dans la voie d’une solution alternative pour l'industrie de la cryptomonnaie, les YouTubers doivent déplacer leur contenu vers des plateformes décentralisées afin de lutter contre la censure. Cependant, le principal problème de ces alternatives décentralisées est qu'elles sont beaucoup moins lucratives que YouTube pour le moment, a-t-il indiqué dans son article.

Toutefois, selon Saurel, c'est en promouvant ces plateformes alternatives décentralisées que de plus en plus de gens pourront réagir et tenter de s'organiser pour combattre YouTube et la censure de Google. DTube (Decentralized Tube), une plateforme de partage vidéo entièrement décentralisée construite sur la blockchain Steemit et le réseau IPFS Peer-to-Peer lancée en septembre 2016, peut être une solution parmi tant d’autres à explorer pour ces YouTubers, a-t-il proposé. Mais le plus important, selon lui, est que la communauté fasse le pas et quitte YouTube pour protester contre la censure de Google.

Selon un commentateur du sujet s’il était producteur de contenu vidéo, YouTube serait une plateforme secondaire pour que les gens puissent trouver la vidéo, mais il hébergerait une source primaire quelque part d’autre pour que la vidéo reste en ligne en cas de purge de YouTube. Quelles autres alternatives proposeriez-vous pour lutter contre la purge de YouTube ?

Sources : Forbes, Sylvain Saurel


Et vous ?

Que pensez-vous de cette guerre de YouTube contre le bitcoin et les autres cryptomonnaies ?
YouTube a déclaré avoir banni des centaines de vidéos de bitcoin et des cryptomonnaies de son site par "erreur". Quel commentaire en faites-vous ?
Que pensez-vous de l’idée de la mise en œuvre de solution alternative à YouTube ?

Lire aussi

YouTube affirme qu'il peut supprimer des comptes sur sa plateforme qui ne sont pas « viables commercialement », une mesure qui inquiète
Cryptomonnaies : Trump s'en prend au Bitcoin et à la Libra de Facebook, et exige qu'ils soient soumis à la réglementation bancaire
YouTube affirme avoir supprimé plus de 17 000 chaînes, et plus de 100 000 vidéos pour incitation à la haine au deuxième trimestre 2019
Libra : la nouvelle crypto-monnaie de Facebook basée sur la blockchain avec son propre portefeuille numérique, un Bitcoin-killer ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de hotcryx
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 27/12/2019 à 18:21
La politique de Youtube semble la même que Google Play Store.

Dans le passé, plusieurs applications Android ont été retirées du Play Store et les comptes des développeurs bloqués pour des motifs peu valables.
Aucun moyen de refaire machine arrière, point à la ligne.
5  0 
Avatar de sylsau
Membre actif https://www.developpez.com
Le 28/12/2019 à 12:43
Google profite de sa position dominante sur YouTube, le Play Store ou encore avec Adsense.
Google se permet de prendre des décisions arbitraires de ce type en ne prenant même pas le temps d'étudier les appels des créateurs de contenus.

Dans le cas présent, ils ont remis les vidéos en indiquant que c'était une erreur ...
Néanmoins, cela ne change rien au problème.

Google a beaucoup trop de pouvoir et il faut petit à petit migrer vers des plateformes alternatives pour lutter contre son trop grand pouvoir.
Ce n'est pas facile mais il faut bien commencer un jour pour promouvoir ces alternatives.
2  0 
Avatar de archqt
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 28/12/2019 à 21:48
Le pire c'est quand il te vire ton application et qu'ils font la même, ou en moins bien dans leur système (donc intégré) ou à côté. C'est arrivé avec Apple et les développeurs n'avaient plus du tout de téléchargement et donc leur business était mort. Quand une application est trop téléchargée, ils constatent un intérêt pour la/les fonctionnalités proposées et hop un coup de plagiat.
0  0 
Avatar de Znx__
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 03/01/2020 à 13:11
La partie francophone a pas l'air trop impacté ? Ou en tout cas ils ont visiblement laissé les scams connus et signalés promus par des youtubers/personnalités francophones exactement dans la tranche 50-500k.
0  0